Béjot vins & terroirs

FR EN

Bourgogne 2015, chaleur et sécheresse pour un millésime prometteur !

Une qualité exceptionnelle avec de faibles rendements
Les vendanges ont débuté en Bourgogne, sous un très beau soleil de fin d’été… Voici quelques rappels des grands moments qui ont forgé ce nouveau millésime…

Un débourrement explosif
A la faveur de la brusque remontée des températures à partir du 5 avril, le cycle végétatif est reparti sur un rythme intensif. Les premières pointes vertes sont observées dès le 8 avril dans quelques situations précoces sur Chardonnay. Il ne faudra ensuite que quelques jours pour atteindre le stade mi‐débourrement. En final, celui‐ci est proche de celui observé en 2009.

Une floraison précoce et très rapide !
A l’image du débourrement, la hausse des températures survenue fin mai a permis à la floraison de s’enclencher dès les premiers jours de juin. Grâce au maintien d’un temps quasi estival, la floraison s’est déroulée sur quelques jours seulement. Les stades mi‐floraison sont compris entre ceux observés en 2009 et 2014 dans la plupart des secteurs. Ils sont également similaires à ceux du millésime 2000. Le point marquant de cette année est la rapidité du passage de la fleur.

Un été chaud et sec
A partir de juin, l’installation d’un temps estival et très chaud, surtout en juillet, a induit une sécheresse qui a fini par être stressante pour la vigne dont le développement s’est bloqué : la vigne s’est alors mise en « mode survie ». Toutefois l’avance était prise et la véraison a débuté mi-juillet.
Les pluies d’août ont redonné de la force à la vigne qui est repartie de plus belle. La maturation a alors bien avancé.
Une des particularités de ce millésime est la faible quantité d’acide malique, du fait des fortes chaleurs. Cela n’aura pas d’incidence sur la qualité du vin, car l’acide malique disparait lors de la seconde fermentation.
Lorsque l’on goûte les baies à ce jour, on remarque une belle teneur en sucre et une faible acidité : nous atteignons les conditions optimales pour les vendanges.

Pinot Noir + Chardonnay web def

La tendance 2015…
La situation sanitaire est exceptionnellement bonne dans le vignoble. Les prévisions météo sont clémentes : les vendanges commencent sous de très bons augures.
De façon générale les baies sont petites, du fait de la sécheresse, et certaines parcelles, notamment en Pinot Noir, sont peu chargées. Le potentiel de rendement pour 2015 s’annonce donc relativement faible.
2015 est une année précoce à rapprocher de 2011 en termes de composition des raisins (avec une acidité plus faible cependant) et en termes de dates de vendanges (c’est la dernière fois que l’on a vendangé en août).
Nous vous tiendrons informés de la situation au fur et à mesure. BEJOT vins & terroirs est impatient de vous présenter le millésime 2015 qui est extrêmement prometteur.

Focus sur le Beaujolais : une récolte précieuse
La tendance dans le Beaujolais est la même qu’en Bourgogne. La vigne a suivi un cycle végétatif précoce, puis ralenti par la canicule, avec une chaleur et une sécheresse encore plus marquées. La récolte en Beaujolais devrait être particulièrement faible cette année. Cependant, elle est très prometteuse : la maturité est optimale avec des saveurs et un indice couleur remarquable. La récolte en sera d’autant plus précieuse…

Télécharger le document sur ce lien.

Retour à la liste